Logo

Animaux

Consommation. La part indigène de la production de viande passe à 82,9% en 2023

La demande en viande de la population suisse croissante a été couverte en 2023 par une production indigène en légère baisse et moins d’importations. La part indigène de la production de viande est passée à 82,9%, soit une hausse de 0,7% par rapport à l’année précédente.

La situation de l’offre excédentaire sur le marché des porcs s’est aggravée fin 2022, relate Proviande.Pixabay.com

Comm.

Comm.

21 mars 2024 à 17:21, mis à jour à 17:26

Temps de lecture : 4 min

Selon un communiqué de l’interprofession de la viande Proviande publié le jeudi 21 mars 2024, la demande en viande de la population suisse croissante a été couverte en 2023 par une production indigène en légère baisse et moins d’importations. La part indigène de la production de viande est passée à 82,9%, soit une hausse de 0,7% par rapport à l’année précédente.

La modification de la quantité totale de viande produite en Suisse montre globalement un léger recul (-2,6%) par rapport à 2022. À l’exception des viandes de bœuf, de veau et d’agneau, la production de toutes les sortes de viandes a légèrement diminué. La correction de l’offre excédentaire de viande porcine en 2022 a porté ses fruits, la production indigène ayant reculé de 5,6% en 2023.

L’offre totale de 436 359 tonnes de viande était inférieure de 3,5% à celle de l’année précédente, annonce Proviande. Cela signifie qu’au sein de la population croissante, la demande moyenne en viande enregistrée statistiquement a légèrement diminué, dans l’hypothèse où il n’y a pas eu plus d’achats à l’étranger que l’année précédente et où la quantité de viande mise en stock n’a pas changé.

Turbulences sur le marché des porcs

"La situation de l’offre excédentaire sur le marché des porcs s’est aggravée fin 2022 et a eu des répercussions jusqu’en 2023: les exportations de viande et de produits carnés de porc ont augmenté de près de 60% par rapport à l’année précédente et de plus du double par rapport à 2021, ce qui a permis de contribuer à l’allègement du marché", rapporte le communiqué.

Offre n’est pas synonyme de consommation

La consommation exacte par habitant est une donnée difficile à cerner. Selon l’interprofession, approximativement les trois quarts de l’offre de viande sont effectivement consommés. Le reste est constitué de parties non-comestibles comme les os ou la graisse, jeté en raison de la date de péremption ou donnée à des animaux de compagnie.

La seule étude sur ce sujet remonte à près de dix ans, avec l’enquête sur la consommation menuCH de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), entre 2014 et 2015.

Alternatives véganes

Selon Proviande, l’offre d’alternatives à la viande a augmenté et fait l’objet d’une publicité intensive. "Malgré cela, la part des alternatives végétales vendues dans le commerce de détail n’a augmenté par rapport à l’année précédente que de façon marginale au regard du marché global. En 2023, elle était de 3% en moyenne (contre 2,9% en 2022)." Le "Veganuary" n’a eu qu’un effet à court terme en 2023, rapporte Proviande. "La proportion de personnes qui ne mangent jamais de viande ou qui renoncent aux produits d’origine animale d’une manière générale n’a guère changé. Cela représente tout juste 50 000 personnes dans toute la Suisse." Selon l’Office fédéral de la statistique, une très large majorité de la population mange encore de la viande, dont une grande partie entre 2 et 4 fois par semaine, rappelle l’interprofession.

Dans la même rubrique

Animaux

OMS. Virus H5N1 dans du lait de vaches contaminées aux Etats-Unis

Après la découverte de fortes concentrations de virus H5N1 dans le lait de vaches contaminées par la grippe aviaire aux Etats-Unis, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé vendredi d’appliquer des mesures de sécurité alimentaire de bon sens comme l’usage de lait pasteurisé.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.