Logo

Politique agricole

Revendications. Les paysans demandent davantage de considération

Plusieurs centaines d’agriculteurs ont exigé lundi soir, en différents endroits de Suisse alémanique, davantage de dialogue et de reconnaissance de la part du monde politique, de l’administration et des grands distributeurs. La situation est intenable pour de nombreuses familles paysannes, affirment-ils.

photo Agri

ATS

ATS

26 mars 2024 à 08:47, mis à jour à 08:47

Temps de lecture : 2 min

À Eschebach (LU), environ 220 véhicules agricoles étaient présents, ainsi qu’une centaine d’autres paysans, a déclaré un organisateur à Keystone-ATS. À Gossau (SG), environ 200 tracteurs sont arrivés de Saint-Gall, de Thurgovie, d’Appenzell et quelques-uns d’autres cantons, explique un organisateur. À Winikon (ZH), environ 250 paysans se sont rassemblés et quelque 200 tracteurs ont été recensés.

Cette vague de protestations avait débuté vendredi 22 mars avec des rassemblements en Suisse romande et dans le canton de Berne. Comme le rappelle le collectif Dialogue Paysans Suisse, il s’agit d’envoyer un «signal clair» avant le début de la saison de la végétation.

Les familles paysannes demandent au monde politique et à l’administration davantage de continuité, afin de pouvoir planifier et investir à long terme. Les manifestants demandent également une réduction de la bureaucratie.

Les manifestations visent par ailleurs à réclamer une meilleure rémunération des produits agricoles. Les prix n’ont pas suivi l’augmentation des coûts de production, ce qui met en danger la modernisation et le développement des exploitations.

Dans la même rubrique

Politique agricole

Loi sur la chasse. Le Conseil fédéral ouvre la procédure de consultation

Afin de réduire les conflits survenant entre l’agriculture de montagne et le loup, le Parlement avait modifié la loi sur la chasse (LChP) en décembre 2022, décidant d’introduire la régulation préventive de la population de loups ainsi que de conserver les corridors faunistiques et les biotopes de la faune sauvage. Le 27 mars 2024, le Conseil fédéral a ouvert la procédure de consultation sur la modification des dispositions d’exécution de la LChP.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.