Logo

Cultures

Sols. Recycler des éléments ligneux

Agroscope et l’Hepia testent l’épandage et l’enfouissement de résidus ligneux sur un champ à Changins afin de stocker du carbone, de restaurer la fertilité des sols et de gêner les mauvaises herbes.

Les chercheurs espèrent que les résidus ligneux épandus rendent les mêmes services que le bois raméal fragmenté (BRF).Géraldine Zosso, Agroscope

Pierre-André Cordonier

Pierre-André Cordonier

2 février 2024 à 11:05, mis à jour à 11:18

Temps de lecture : 8 min

L’utilisation du bois raméal fragmenté (BRF, broyat de jeunes rameaux ligneux et de feuillus) afin d’améliorer la fertilité des sols est une pratique encouragée par certains milieux agronomiques. Malheureusement, la matière première n’est pas encore disponible partout. "On y recourt par exemple en maraîchage ou en horticulture, mais les volumes pourraient manquer si ce procédé devait être généralisé en grandes cultures", explique Mario Fontana, à Agroscope.

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.