Logo

Cultures

Climat. «Nous avons la solution sur la table»

Les membres de l’association Swiss No-Till doivent faire face à des manifestations d’hostilité, mais la science plaide en faveur de leur approche, tant en ce qui concerne le sol que l’eau.

L'agriculture de conservation doit protéger le sol des dégâts causés par l'excès et le manque d'eau. Jil Schuller / Bauernzeitung

Jil Schuller, Bauernzeitung. Traduction et adaptation Ludovic Pillonel

Jil Schuller, Bauernzeitung. Traduction et adaptation Ludovic Pillonel

30 janvier 2024 à 10:38

Temps de lecture : 6 min

"Les engrais verts ne sont pas une contrainte, mais une chance", a affirmé Thierry Salzman lors de l’assemblée annuelle de l’Association suisse pour une agriculture respectueuse du sol (Swiss No-Till), organisée mercredi 17 janvier à Witzwil/Gampelen (BE). Pour le producteur de Bavois (VD), c’est un épisode de fortes pluies, lorsqu’il a fallu déblayer les terres agricoles érodées d’un quartier de villas de sa commune, qui a été le point de départ.

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.