Logo

Animaux

Agroscope. Réduire le gaspillage alimentaire en nourrissant les porcs

Nourrir les porcs avec des aliments impropres à la consommation humaine n’a pas d’influence sur la qualité de la viande, selon une étude d’Agroscope. Chocolat, pâtes, céréales et autres biscuits pourraient être donnés aux cochons, réduisant le gaspillage alimentaire.

Photo Agroscope

ATS

ATS

5 février 2024 à 15:03, mis à jour à 15:04

Temps de lecture : 4 min

En raison de défauts, certaines denrées alimentaires ne sont plus adaptées à la consommation humaine, a indiqué lundi 5 février la station fédérale de recherche dans un communiqué. Elles sont pourtant encore comestibles et sont des sources précieuses d’énergie et de nutriments, comme de l’amidon cuit facilement digestible, des sucres simples et des matières grasses.

Selon Agroscope, ces pertes alimentaires pourraient remplacer jusqu’à 30% des céréales dans l’alimentation des porcs en croissance et en finition sans effet préjudiciable. Dans cette étude, 36 mâles castrés de race Swiss large white ont été répartis en trois groupes. Le premier groupe (ST) recevait un régime standard à base de céréales. Dans le deuxième groupe (SA) et dans le troisième groupe (SU), 30% de la ration étaient remplacés respectivement par des pertes alimentaires salées - pâtes, pain et snacks - ou sucrées - chocolat, céréales pour petit-déjeuner et cookies.

Croissance inchangée

L’efficacité alimentaire en termes d’indice de consommation était significativement plus élevée chez les porcs recevant un régime standard durant la période de croissance que chez les porcs recevant un régime alternatif, note Agroscope. Cependant, si l’on considère également la période de finition, le poids corporel, la consommation moyenne quotidienne, le gain moyen quotidien et l’indice de consommation étaient similaires dans les trois groupes.

Les deux régimes alternatifs n’ont pas eu d’effets significatifs sur les paramètres liés à la composition corporelle des porcs. Il s’agit donc d’une solution prometteuse pour réduire le gaspillage alimentaire, selon les auteurs de cette étude publiée dans la revue Animal. Des chercheurs de l’Université de Milan y ont également contribué.

Aliments transformés

Les déchets alimentaires donnés aux porcs font partie de ce que l’on appelle les "Former food products", comme le précise l’étude. Il s’agit d’aliments transformés qui ne sont pas adaptés à la consommation humaine en raison d’erreurs de logistique, de fabrication ou d’emballage.

Contrairement aux déchets de restauration, ces produits peuvent être donnés aux porcs. L’alimentation courante des porcs est composée en grande partie de soja et de céréales. Jusqu’à 70% des céréales récoltées dans le monde sont données aux animaux, selon les auteurs de l’étude. Parallèlement, environ un tiers des aliments destinés à la consommation humaine est gaspillé.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.