Logo

C’est la vie

Léonard et Lucia Cavuscens. Un fromager proche de la terre

Voilà un peu plus de deux ans que les Cavuscens ont posé leur bagage à Châtel-St-Denis (FR). Léonard, au bénéfice d’une formation professionnelle riche et variée, exploite, avec son épouse Lucia, la récente fromagerie de Prayoud. Dynamique et jovial, le couple évoque avec enthousiasme le parcours qui l’a conduit en Veveyse.

La famille Cavuscens devant la fromagerie, très appréciée des habitants de la région.L. Genoud

Laetitia Genoud

Laetitia Genoud

2 avril 2024 à 00:00

Temps de lecture : 5 min

Né à Lausanne puis ayant grandi à Fribourg, rien ne prédestinait Léonard Cavuscens au métier de fromager, si ce n’est peut-être son attirance pour la nature depuis petit. «J’étais studieux à l’école, mais je passais beaucoup de temps à regarder par la fenêtre», se souvient-il. Passionné de pêche dès l’adolescence, il déplore actuellement un manque de temps pour s’y adonner, mais entend bien la faire découvrir à ses enfants.

« Rester assis sur une chaise toute la journée ne me convenait plus »

Au terme de sa scolarité obligatoire, Léonard choisit la voie des études. Mais, après deux ans au collège Saint-Michel, il quitte les bancs d’école pour se tourner vers l’apprentissage de maraîcher, plus en harmonie avec son amour de la nature. «Rester assis sur une chaise toute la journée ne me convenait plus», raconte celui qui a effectué sa formation chez Gfeller à Sédeilles (VD), mais aussi au Tessin.

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

C’est la vie

Nicolas Liechti. Un chantier pharaonique

Quand devenu adulte, Nicolas Liechti embrasse la carrière d’agriculteur, il n’imagine pas que ses terres seront sises sur le tracé du contournement routier du Locle (NE), d’un viaduc et de nouvelles voies routières. Il n’imagine pas non plus qu’une tempête d’une force inouïe dévastera tout sur son passage.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.